Nouveau Centre Administratif – BruCity 

BRUCITY
Un méga-chantier au coeur de la ville

Le Parking 58, bâti jadis pour offrir à l’automobiliste se rendant à l’Expo ’58 une possibilité de stationnement en plein coeur de la ville, n’existe plus aujourd’hui. Là où, hier encore, se tenait ce très controversé parking hors sol réputé pour offrir une vue exceptionnelle sur Bruxelles, CIT Blaton et Interbuild construit pour l’instant le nouveau centre administratif de la Ville de Bruxelles. Brucity est appelé à devenir la ruche bourdonnante où 1700 fonctionnaires, actuellement logés au Boulevard Anspach, serviront les Bruxellois à partir de 2022. Les plans élaborés sont spectaculaires et CRH apportera une contribution significative à leur réalisation. David Laterre, project manager, nous fait la visite guidée.

Qu’est-ce qui rend ce bâtiment aussi spectaculaire ?
David Laterre : La façade est presque entièrement vitrée et toutes les fenêtres sont dotées d’un triple vitrage. La perspective, tant vers l’intérieur que vers l’extérieur, génère une sensation d’espace alors même que nous sommes enserrés entre tous les autres bâtiments du centre urbain. La lumière naturelle se déverse à profusion dans les locaux.

On fait le tour du propriétaire ?
David Laterre : On pénètre au rez-dechaussée par le vaste hall d’entrée où sont aménagés quarante guichets.
Ce hall permet également de traverser le bâtiment de part en part, comme l’autorisait précédemment la rue Courte des Halles. Le centre de cette agora accueille un cylindre vitré où circulent deux ascenseurs donnant accès aux huit étages hébergeant des salles de réception publiques, des bureaux, des salles de réunion, etc. Le dernier étage abrite quant à lui la salle du conseil, un restaurant et un espace de fitness. Mais l’on peut aussi accéder au toit pour un tour d’horizon à 360 degrés sur une terrasse entièrement habillée de bois. On y bénéficie d’une des plus belles perspectives qui soient sur le centre-ville.

Comme auparavant, depuis le toit du Parking 58.
David Laterre : Exact, mais dans un cadre cent fois plus beau et à la grande différence près que désormais, l’ensemble des emplacements de stationnement, soit 450 pour le public et 109 pour la Ville, se trouvent en sous-sol, sur quatre niveaux.

Un bâtiment moderne comme celui-ci doit toutefois répondre aux exigences d’une construction passive.
David Laterre : C’est certain. La construction ambitionne d’atteindre une empreinte écologique aussi faible que possible et des coûts
d’exploitation minimisés. Selon la certification BREEAM pour les immeubles de bureaux, notre bâtiment doit obtenir le label Very Good. Son architecture est destinée à assurer une expérience aussi agréable que possible, sous tous abords, aux fonctionnaires municipaux comme aux visiteurs.

Les fonctionnaires y feront leur entrée et ouvriront toutes grandes les portes dans le courant de 2022. Les choses doivent donc avancer.
David Laterre : Effectivement, la logistique représente un solide défi.

60.000 mètres carrés au coeur de la ville, entourés de rues relativement étroites et difficilement accessibles…
David Laterre : Sans oublier qu’il s’agit d’un quartier extrêmement vivant ! Le marché de Noël y a drainé pas moins de 2,5 millions de visiteurs. L’aventure a donc été de taille puisque dans le même temps, nous avons dû réaliser des bétonnages à concurrence de 1.000 mètres cubes par jour, rien de moins. Heureusement, nous avons pu compter sur d’excellentes relations avec la police et la Ville de Bruxelles.
Qui sait, peut-être est-ce dû au fait que l’utilisateur final sera la Ville ellemême ?

Les découvertes archéologiques sur le site… un mal pour un bien ?

Quand Franki a réalisé les travaux de terrassement sous l’ancien Parking 58 qui occupait le site, les ouvriers sont tombés sur des vestiges des anciens quais de la Senne, remontant aux XVe et XVIe siècles. Suite aux fouilles qu’ont entraînées ces découvertes archéologiques, les travaux ont été retardés de six mois. Pour CIT Blaton et Interbuild, cela a représenté un report d’une demi-année, les délais de livraison étant simplement décalés d’un semestre.
Cette perte de temps a été plus douloureusement ressentie par le maître d’ouvrage et la Ville mais pour l’entrepreneur, la nouvelle donne a signifié un délai de préparation supplémentaire – et particulièrement bienvenu – de six mois. Ceci explique cela.

David Laterre, Project manager

En sa qualité de project manager pour CIT Blaton, David Laterre veille au bon déroulement de ce gigantesque chantier que constitue Brucity. Il entretient les contacts avec le client – AG Real Estate – qui a créé spécifiquement le consortium Centre 58 pour ce projet. C’est également lui qui assure la quasi-totalité des contacts avec les sous-traitants ainsi que la supervision de l’exécution des travaux. Actif depuis 10 ans comme ingénieur chez CIT Blaton, il y a touché un peu à toutes les disciplines. Dans cet article, il nous guide au travers des arcanes du centre administratif flambant neuf de la Ville de Bruxelles et en profite également pour nous expliquer les raisons qui l’ont poussé à travailler avec Prefaco et ECHO.

Fiche Technique

Architecte : Association momentanée BAAA Bruno Albert Architecte & Associés sc – B2Ai sprl
Entrepreneur principal : Association momentanée CIT Blaton sa – BAM Interbuild srl
Maître de l’ouvrage : Centre 58 sa (by AG Real Estate)
Bureau d’étude technique et stabilité : VK Group sprl

Pour ce projet, Prefaco a livré :

  • 1 050 m² de prédalles allégées
  • 11 200 m² de prémurs
  • 1 620 m³ de poutres BA
  • 126 volées d’escalier droites
  • 10 volées d’escalier balancées

Pour ce projet, ECHO a livré :

  • 33 500 m² hourdis précontraints de ECHO

Selon la certification BREEAM pour les immeubles de bureaux, notre bâtiment doit obtenir le label Very Good.

David Laterre

Project manager, CIT Blaton sa

Lisez d'autres articles intéressants dans notre magazine Element.